Aspect multidimensionnel du bégaiement

Le bégaiement est un trouble de la parole impliquant divers aspects et qui persiste dans le temps (Yairi & Seery, 2011). Alors que chez les plus jeunes, il arrive fréquemment que seules des manifestations au niveau de la parole soient identifiées, plus le bégaiement dure dans le temps, plus il est possible que d’autres dimensions s’ajoutent.

Différentes dimensions du bégaiement

Manifestations liées à la parole : Ce sont les hésitations entendues lorsque la personne parle et qui sont jugées atypiques (répétitions, blocages, allongements de sons).

Mouvements associés : Ce sont des mouvements, souvent au niveau du visage, de la tête ou du cou, que certaines personnes produisent en même temps que le bégaiement et qui démontrent la présence de tension (la personne doit forcer pour parler).

Activité physiologique : Ce sont des changements qui surviennent quand une personne bégaie, qui ne sont pas visibles à l’œil nu, mais qui ont été documentés et mesurés en recherche, ex. : augmentation du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, etc.

Émotions : Il est commun pour les personnes qui bégaient de développer des réactions émotives avant, pendant ou après la prise de parole, ex. : peur, tristesse, honte, etc. Cela peut les amener à éviter des mots, des personnes ou des situations.

Processus cognitifs : Cela fait référence au niveau de conscience qu’une personne a de son bégaiement, de sa perception du bégaiement et de sa perception des réactions des autres à ses difficultés.

Aspect social : Le bégaiement peut avoir des effets sur les communications interpersonnelles et les interactions sociales.

Ainsi, pour plusieurs personnes qui bégaient, le bégaiement ne se résume pas qu’à des interruptions dans sa parole, mais implique plusieurs autres éléments.

 

Natacha Beausoleil, MOA, Orthophoniste

 

Référence

Yairi, E. & Seery, C.H. (2011). Stuttering: Foundations and Clinical Applications. New Jersey, Upper Saddle River: Pearson Education.