Bégaiement neurogénique

Dans la très grande majorité des cas, le bégaiement est d’origine développementale, c’est-à-dire qu’il apparaît en bas âge et est dû à la transmission génétique d’une vulnérabilité quant à la production de la parole.

Il arrive cependant que le bégaiement apparaisse suite à un évènement affectant le cerveau. Il s’agit alors d’un bégaiement dit neurogénique.

Selon Molt & Yaruss (SFA) et Lundgren et coll. (2010), voici des causes possibles du bégaiement neurogénique :

  • Accident vasculo-cérébral (AVC)
  • Traumatismes crâniens (suite à un accident de voiture, de ski, etc.)
  • Ischémies cérébrales (dues à une obstruction temporaire d’un vaisseau sanguin du cerveau)
  • Tumeurs, kystes cérébraux
  • Maladies dégénératives (Parkinson, scléroses, démences, etc.)
  • Autres maladies (épilepsie, méningites, syndrome de Guillain-Barré, sida, etc.)
  • Facteurs métaboliques affectant le système nerveux central (ex.: état hypoglycémique sévère)
  • Prise de médication

 

Ce type de bégaiement apparaît généralement chez des adultes qui ne bégayaient pas auparavant (mais est aussi possible chez des enfants et adolescents).

Il faut savoir que le traitement de ce type de bégaiement est beaucoup moins documenté et que les résultats semblent plus variables.

Natacha Beausoleil, MOA, Orthophoniste

Références 

  • Lundgren, K, Helm-Estabrooks & Klein, R. (2010). “Stuttering Following Acquired Brain Damage: A Review of the Literature”. Journal of Neurolonguistics, 23 (5), 447-454.
  •  Molt, L. & Yaruss, J.S. “Neurogenic Stuttering”. Publié sur Suttering Foundation: A Nonprofit Organization Helping Those Who Stutter, http://www.stutteringhelp.org