Hésitations typiques du bégaiement

Tout personne qui parle produit des hésitations, aussi appelées disfluidités. Certaines disfluidités sont plus caractéristiques de la parole non bégayée, alors que d’autres sont plus typiques du bégaiement.

Disfluidités typiques de la parole non bégayée

  • Répétitions de mots de 2 syllabes ou plus
  • La personne répète un mot entier, habituellement une seule fois.
  • Ex. : Avec-Avec ma mère.
  • Répétitions de syntagmes
  • La personne répète un bout de phrase en entier, habituellement une seule fois.
  • Ex. : Tu penses qu’il – Tu penses qu’il va y aller.
  • Interjections
  • La personne ajoute des unités non nécessaires au début ou dans la phrase.
  • Ex. : Euh je mange une pomme.
  • Révisions de phrases
  • La personne change la formulation de sa phrase.
  • Ex. : Je veux le, donne-moi le ballon.
  • Phrases avortées
  • La personne ne termine pas sa phrase.
  • Ex. : J’ai pensé que…

 

Disfluidité typiques du bégaiement

  • Répétitions de mots d’une seule syllabe
  • La personne répète un mot qui ne comporte qu’une seule syllabe.
  • Ex. : Je-Je-Je-Je prends le train.
  • Répétitions de syllabes ou de sons dans un mot
  • La personne ne répète qu’une partie du mot.
  • Ex. : Tou-Tou-Toujours pareil!
  • Ex. : T-T-T-Toujours pareil!
  • Blocages
  • La personne sait ce qu’elle veut dire, mais le son prend du temps à sortir ou ne sort pas.
  • Ex. : Le b…ateau vogue.
  • Prolongements de son
  • La personne allonge un son involontairement.
  • Ex. : Le sssssssserpent rampe.

 

Bien sûr, il arrive que les personnes qui ne bégaient pas produisent, à l’occasion, des disfluidités typiques du bégaiement et que les personnes qui bégaient produisent des disfluidités plus caractéristiques de la parole non bégayée.

 

Natacha Beausoleil, MOA, Orthophoniste