Répétitions en fin de mot

Il arrive que des personnes, surtout des enfants, produisent des répétitions en fin de mot, ex. : J’ai vu-u-u un chat. Il marchait-ait-ait dans la rue. Ce genre de répétition n’est pas typique du bégaiement, bien qu’il soit possible qu’une personne qui bégaie en produise.

Il faut savoir que les répétitions en fin de mot, appelée palilalies, peuvent être présentes dans d’autres troubles, notamment dans des cas de dyspraxie ou de syndrome de Gilles de la Tourette. Aussi, il est important, lors de l’évaluation orthophonique, de vérifier si les palilalies ne sont pas un signe d’une difficulté autre que le bégaiement afin que le traitement approprié puisse être offert.

Si, suite à l’évaluation, l’orthophoniste conclue que ces répétitions, bien que non habituelles, sont bien l’expression du bégaiement, le traitement pourra être amorcé, avec possibilité de résultats positifs.

Natacha Beausoleil, MOA, Orthophoniste