Traiter le bégaiement par le biais de la téléorthophonie

La téléorthophonie a vue le jour à la fin du XXe siècle et s’est développée depuis. Il s’agit d’une intervention à distance (ex. : via la webcam). Le client ne se trouve donc pas dans le bureau de l’orthophoniste, mais peut tout de même interagir avec lui.

Selon Lenhart et coll. (2008), 87% des adolescents américains utilisent l’ordinateur régulièrement. Selon Carey et coll. (2012), l’accessibilité, l’acceptabilité et la familiarité dont jouissent les ordinateurs auprès des adolescents font de la téléorthophonie une modalité prometteuse pour le traitement du bégaiement. Le fait de passer par l’ordinateur susciterait l’intérêt des adolescents et ferait appel à leur expérience, ce qui augmenterait leur sentiment de contrôle face à la thérapie, condition favorisant une amélioration des résultats (Bothe et coll., 2006). La motivation s’en trouverait aussi augmentée pour plusieurs (Carey et coll., 2012), sans oublier que cela amènerait une réduction des déplacements nécessaires et des absences au travail ou à l’école. Les barrières géographiques s’estompent également (Wilson et coll., 2002), permettant à tous d’avoir accès à un suivi, peu importe leur localisation. En outre, il pourrait y avoir une meilleure généralisation des habiletés apprises puisque l’intervention se fait dans le milieu de vie du jeune (Mashima et coll., 1999).

Il est à noter qu’il est aussi possible d’intervenir auprès des adultes par le biais de la téléorthophonie (O’Brian et coll., 2008) et que des études sont en cours au sujet des enfants. Cependant, avec les plus jeunes, un contact direct avec l’orthophoniste pourrait, dans plusieurs cas, être plus indiqué.

Natacha Beausoleil, MOA, Orthophoniste

Références 

  • Bothe, A.K., Davidow, J.H., Bramlett, R.E. & Ingham, R.J. (2006). “Stuttering Treatment Research 1970-2005: I. Systematic Review Incorporating Trial Quality Assessment of Behavioral, Cognitive, and Related Approaches”. American Journal of Speech-Language Pathology, 15, 321-341.
  • Carey, B., O’Brian, S., Onslow, M., Packman, A. & Menzies, R. (2012). “Webcam Delivery of the Camperdown Program for Adolescents Who Stutter: A Phase I Trial”. Language, Speech, and Hearing Services in Schools, 43, 370-380.
  • Lenhart, A., Arafeh, S., Smith, A. & Rankin MacGill, A. (2008). Writing, technology and teens. Washington DC: Pew Internet & American Life Project. Disponible a http://pewinternet.org.
  • Mashima, P., Birkmire-Peters, D., Holtel, M. & Syms, M.J. (1999). “Telehealth applications in speech-language pathology”. Journal of Healthcare Information Management, 13(4), 71-78.
  • O’Brian, S., Packman, A. & Onslow, M. (2008). “Teleheath delivery of the Camperdown program for adults who stutter: A phase I trial”. Journal of Speech, Language, and Hearing Research, 51, 184-195.